TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
- Gorbatchev, arracheur de vignes par Igor TOPOROVSKI
- Campagne anti-alcoolique en France : bonjour l'intox ! par A. LEONCE-LABOIE
- La loi des pisse-vinaigre L'Action Française
- Imbuvable réalité L'Itinérant
- France-Inter s'y met aussi !
La frénésie anti-alcoolique : l'Humanité

La lettre de cachet faisant mauvaise foi

En son temps, PafMag avait démontré ques, par le fait du simple entraînement du foie, le sang d’un buveur régulier était éthyliquement plus correct que celui d’un buveur épisodique. Cela n’avait pas plu à tout le monde.

Aujourd’hui c’est une société normande qui dérouille. A la fin des années 90, PPN a en effet développé la potion que tout le monde attendait : par simple action sur le foie, « Security Feel Better » réduit spectaculairement le taux d’alcool dans le sang. La Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) avait alors tenté de censurer le produit miracle. PPN se défendit par un test sous contrôle d’huissier : une personne présentant, après un repas, 1,16 grammes d’alcool dans le sang n’accusait plus que 0,48 grammes, trois quarts d'heure après avoir pris - en guise de digestif - une cuillérée de Security Feel Better ! En 2000, le Tribunal d’Evreux lui donna donc raison et PPN put se consacrer à la promotion mondiale de ses fioles.

à peine une demi-heure, et tout va bien

Las ! Constatant la mise en place de la potion maudite sur les têtes de gondoles, la DGCCRF a cherché des poux à Auchan et autres Super-U, qui s’empressèrent d’obtempérer. Puis le samedi 25 février, Bercy, par lettre de cachet, interdisait purement et simplement le produit sous prétexte de « publicité mensongère », donc en totale contradiction avec la décision de la justice. Et PPN se retrouve avec un million de fioles à écouler, étant entendu que les frais de retrait des gondoles sont à sa charge, ce qui ne fait pas se gondoler de rire son PdG Patrick Nicaise.

L’inséparation des contradictoires

La frénésie anti-alcoolique entraîne ainsi ce paradoxe : réprimer ce qui est bon, au prétexte que c’est mal. Déraciner les vignes au prétexte d’enracinement d’un préjugé.
Or, légiférer au nom d’une frénésie, c’est tout simplement revenir à Vichy et à son eau saumâtre. En 1940, les débits de boissons avaient fermé les uns après les autres au nom des décrets alcoolicides promulgués selon la frénésie : « Travail Famille Patrie ». Et pourtant, dès 1941, le gouvernement de Philippe Pétain revenait précipitamment en arrière car une civilisation n’est pas le fait du maréchal.

C'est tout simple : une lettre de cachet

Bon, heureusement, l’abus de cognac a été décrété dangereux pour la santé des Français, mais pas pour celle des Chinois. Et Security Feel Better fait un tabac en Corée. C’est peut-être ce qui évitera un dépôt de bilan de cette petite boîte innovatrice et qui permettra accessoirement à nos amis Coréens de consommer soju, markkolli ou choya avec leurs plats d’émincés de pénis de taureau ou autres torantang...

Bref, pour vivre à la française, expatriez-vous !

Jean-Pierre JUMEZ

« Les pouvoirs publics nous appellent à réduire notre consommation d'eau. Les viticulteurs souhaiteraient que nous buvions davantage de vin. Où est le problème ? »

(Philippe Bouvard)

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2005 PAFmag. All rights reserved.