TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
POURVU QU'ON AIT LIVRESQUE

Le saviez-vous ? L’Ile-de-France a été l’un des tout premiers vignobles de France, au même titre que la Bourgogne ou le Bordelais : 40.000 hectares !

Dans cet opuscule abondamment illustré, Gilles Ragache nous raconte l’apogée et l’inexorable déclin du vignoble francilien. Au banc des accusés : la surproduction française à l’époque – y compris en Afrique du Nord –, l’exode rural, les guerres et, bien sûr, l’urbanisation tentaculaire. Chanteloup-les-Vignes, renferme aujourd’hui d’autres ferments.

On découvre que dans les années 1800, des vignobles étaient exploités de Belleville à Vaugirard, et n’échappaient pas au fisc.

Le canon des Invalides

Le Vin de l’Empereur était élaboré amoureusement par les Grognards à partir de 1818 dans l’enceinte des Invalides. Le parc Monceau et Auteuil étaient plantés de vignes à l’italienne en quinconces. On élaborait du champagne en Seine-et-Marne, avant que le département fût séparé de sa région-mère par les Jacobins en 1790. On en élabore encore, d’ailleurs (champagne Ernould).

Blaise Cendrars déplorait pour sa part que le vignoble fût de plus en plus désaffecté aux alentours de Barbizon.

L’incitation à la modération n’arrangea pas les choses : dès les années 30, l’Instruction Publique débattait pour savoir s’il fallait servir du vin à partir de 14 ou de 15 ans. L’intolérance pointait son nez.

Le bouilleur de cru à Bry-sur-Marne

En abolissant le régime des bouilleurs de cru, Pierre Mendès-France était cuit. Il ne sera pas réélu. La région parisienne avait (aussi) levé ses boucliers.

Mais depuis des années 80, la tendance s’inverse. La récolte du vignoble de Montmartre fait l’objet de festivités qui dépassent largement le cadre de la butte – et même de la France. On peut regretter bien sûr que la parcelle soit exposée au nord.

Paris 15è

De multiples initiatives communales visent à reconquérir les terrains industriels pour amener la campagne à la ville. Le Clos des Morillons provient du square Georges Brassens dans 15è, du chasselas doré est produit à La Villette, du pinot meunier aux Buttes-Chaumont, une douzaine de ceps dans le square de l’Abbaye de Saint Germain des Prés, et une treille est installée dans le jardin médiéval de Cluny.
Tout ceci obéit à une directive lancée par le célèbre Jacques Melac dès 1980 : chaque balcon parisien se devait d’avoir une vigne. Aujourd’hui, il récolte chaque année 20 bouteilles issues des balcons qui auréolent son bistrot.

Aujourd’hui, l’Ile-de-France produit 40.000 bouteilles par an, ce qui est évidemment insuffisant et met en lumière la grande dépendance énergétique de la région.

Les villes de banlieue ont le droit de cité

Au-delà des multiples anecdotes que raconte ce livre, on découvre surtout que le tissu francilien était très dense et que chaque commune avait son histoire, sa culture, voire son patois. C’est ainsi que l’acte de presser les grains se nommait « pressorailles » dans la région du Mans, « persorailles » aux environs d’Etampes et « percerailles » dans les Yvelines. Il n’y a pas si longtemps (dans les années 70), il y avait encore des troglodytes à Auvers-sur-Oise.
Les bourgades ou les villes qui entourent Paris ne sont pas forcément des « banlieues », mais ont bel et bien droit... de cités, fières de leur passé et inquiètes pour leur futur - bref, tout sauf des dortoirs ou des repaires de bandits. La reconquête des vignobles peut évidemment être pris pour un message. La vigne adoucit les mœurs…

Sylvain HAIBON
Vignobles d’Ile-de-France – Gilles Ragache – Presses du Village – 25 euros en France métropolitaine.

PAFMAG.COM : le bon goût au plus haut degré

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2007 PAFmag. All rights reserved.