TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
POURVU QU'ON AIT LIVRESQUE

Rabelais revisité

Un (virtuel) fondateur de PAFMAG, apprécié par un chroniquer laudateur.

L'auteur déclare à deux reprises qu'un bon vin se passe de description, aussi fleurie soit-elle. Nous lui donnons raison et ne décrirons pas son nectar littéraire. En voici simplement une mignonnette :

Les grands ivrognes, ceux qui boivent tout le temps et ne font pas grand-chose d'autre, ceux qui jamais ne dessoûlent complètement, sont peut-être les derniers hommes libres. Mais j'entends déjà les hurlements des camelots de la pédagogie officielle, de l'ignorance gratuite et obligatoire, les sectateurs du mens sana, les socio-psys à la mordsmoi le calibistri qui émargent au râtelier des cellules psychologiques, tous ces dictateurs de la vertu et de la tempérance subventionnés pour assommer le licheur, le fumeur et le trousseur à coups de sermons, de rapports et de menaces : « L'alcoolique n'est pas libre! Il est, bien au contraire, prisonnier, esclave de son vice.» Pompeux imbéciles! Allez donc vous noyer dans un verre d'eau minérale plate. Je n'ai pas prononcé le mot alcoolique, c'est vous, sèches gorgones des ligues de continence, c'est vous, foireux diafoirus ès sobriété, qui parlez d'alcooliques et hurlez au loup. Moi je vous parle d'ivrognes, un vocable magnifique, qui s'écrivait ivrongne - parfaite anagramme de vigneron - au temps des poètes satyriques et baroques qui, contrairement à vous, prosateurs indigents et hypocrites, avaient l'élégance d'appeler un chat un con !

Chez ces poètes-là, Théophile, saint Amant, chez l'épineuse Muse de Robert Angot de l'Eperonnière, 1'« Ivrongne» est véritablement cet homme libre qui, pour suivre Bacchus, oublie les pistoles et les écus, se moque de l'opinion des gens rangés et fait moins cas de ces fous que « d'ouïr son cul quand il pète », jure qu'il préfère mourir le nez dans un verre que de languir en famille ou de crever de soif à la guerre, fuit les soldats, greffiers, avocats et notaires, boit, pisse, saute et chante car jamais son âme n'est méchante. L'ivrogne, le saint ivrogne, peut gaillardement user de ses droits et le roi n'est pas son cousin. Il se fiche du trou dans l'ozone comme des pics de pollution, du choc pétrolier et des tsunamis. Peu lui chaut que Polichinelle soit le prochain président, que le Caque monte ou que le Naze-d'acc descende, que sa femme le trompe et que son vaurien de fils ne vaille rien. Libre, il vomit sur la table, libre il pisse au lit, il pète, rote et beugle à la face des bonnes gens. Libre aussi, il peut dans ses chausses chier et continuer de les porter sans s'essuyer, peu lui chaut gloire, Enfer et Paradis, car « si le vin était en Enfer, il ferait d'Enfer sa taverne».

Alors, l'achéterez-vous ?

Sylvain HAIBON

Itinéraire Spiritueux, Gérard Oberlé - Grasset - 17 euros en France métropolitaine

PAFMAG.COM : le bon goût au plus haut degré

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2007 PAFmag. All rights reserved.