TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
Bar : pêche miraculeuse à Liège par Q. SEK
BAR : PÊCHE MIRACULEUSE AU RAMADA INN

Un vol de nuit nous a ramenés, ma femme et moi, de Boston. Le temps de régler quelques affaires à Paris, nous avons pris notre voiture dans l'après-midi pour nous rendre a Cologne où nous étions attendus le lendemain. Arrivés à Liège, vu notre état de fatigue, noces avons décidé d'y passer la nuit. Arès un rapide dîner, nous nous sommes couchés dans une chambre confortable du Ramada Inn. Victime du décalage horaire, je me suis réveillé à 3h du matin, tenaillé par une soif que l'eau ne pouvait étancher. Le mini-bar était fermé à clé. J'ai appelé la réception qui ne répondait pas. Nullement découragé, j'ai enfilé un mini-kimono pour trouver, dans une tenue plus ou moins décente, une bière en Belgique.

Personne à la réception.

Finalement, collant mon visage sur une porte vitrée, miracle, je découvre un bar de rêve! En ouvrant la porte du paradis, trois messieurs costumés me regardent. L'un d'entre eux me demande en anglais ce que je désire. "A beer, please!".

L'homme se lève, se campe devant des étagères vitrées pleines à craquer, et m'interroge: "Belgian, English, German...?".

Je choisis une Leffe, l'engloutis et donne mon numéro de chambre pour la facture.

A ma surprise, l'individu décline toute velléité de paiement, et m'offre même de choisir une seconde bière. `°Czech,
Philipines, Japanese...?".

J'accepte une San Miguel de Manille.

Le scénario se renouvelle jusqu'à ce que, assouvi, je sois enfin en état de communiquer. Ces trois types, qui viennent donc de m’offrir je ne sais combien de chopes, sont assis à une table recouverte de nombreux cadavres exquis.

J'apprends qu’ils sont ici puis 8h du soir. A 1 h du matin, le barman a fini son service, mais a eu la délicatesse de ne pas les jeter dehors. Ainsi donc, nous avions ce bar monumental à notre entière disposition ! J'ai eu peu de scrupules à téléphoner à mon épouse, lui proposant de venir à la rescousse pour une mise à sac de ces rayons si hospitaliers.

A 7h du matin, alors que nous sommes en pleine fête, riant de bon coeur depuis plusieurs heures, nous discernons des visages collés à l'extérieur de la fameuse porte vitrée : ce sont les serveurs qui viennent installer le petit déjeuner dans une salle voisine.

 

"Boire du bon vin c’est honorer Dieu".

(François de Salignac de la Mothe, dit Fénelon)

Un délégué, ahuri devant les montagnes de bouteilles vides qui recouvrent toutes les tables nous entourant, vient poliment nous demander s'il peut nous servir le petit déjeuner.

Sans nous être concertés, nous scandons immédiatement en choeur: "I-RISH COFFEE, I-RISH COFFEE, I-RISH-COFFEE...!".

Q. SEK, Dakar

* Nous avons repris la route quelques heures plus tard en pleine Forme. John, Hans and Tom sont restés des amis. Ils étaient en réalité en train de négocier un gros contrat industriel entre l'Australie, la Grande-Bretagne et la Belgique. Le barman savait donc que les enjeux discutés par ces bons clients dépassaient largement son comptoir. Les Belges ont toujours été bons commerçants...

Le commentaire du Dr. Assour BHANIPAL
D’IMPOSSIBLES PRESCRIPTIONS


L'excès est condamnable par la morale, mais est-il tolérable ...par l'organisme ? Il existe tout un tas de correctifs qui peuvent expliquer cette "pleine forme" du lendemain. Tout d'abord, la bière n'a évidemment pas une haute teneur en alcool. Ensuite, l'absorption étalée dans le temps est mieux supportée. En l'occurrence, le décalage horaire explique que ce consommateur n'ait pas été gêné par l'heure incongrue de sa "séance". Enfin, même s'il est sûr que l'alcool détruit des substances chimiques dans les synapses, certains mécanismes psychologiques encore méconnus font qu'une ambiance chaleureuse semble accroître certaines capacités du corps. C'est d'ailleurs la grande frustration du corps médical : nous ne pouvons prescrire le rire !

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2005 PAFmag. All rights reserved.