TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
- Février 2007 : Sylvain Tesson, Jean-Edern Hallier, CharleElie Couture, Elisabeth Motsch....
- Janvier 2007 : Pierre Delanoë, Jean-Edern Hallier, les risques de l'alcool au volant...
- Décembre 2006 : Michel Onfray, le Vin dans ses Oeuvres, Resveratrol, JM Le Pen, Security Feel Better...
- Novembre 2006 : Bernard Pivot, Dégustation du champagne, Michel Daerden, santé +, santé -, spiritueux...
- Octobre 2006 : Karine et le Gastronom, Airbus (suite) , Gérard Oberlé, les pays producteurs, guides des vins...
- Septembre 2006 : Airbus de Toronto, pénurie de vodka, histoire de l'anis, mezcal au scorpion, enquête par autopsie...
- Juillet 2006 : La Coupe est pleine... de vin, Gilles du Pontavice, Jules Chauvet, tourisme alcoolique, musée de la vodka...
- Juin 2006 : Concert de guitare et de charité, Marina Vlady, Kenneth Cook, Michel Smith, Jérôme van der Putt, JP Géné...
- Mai 2006 : Surproduction, Gloria Montenegro, Vignobles d'Ile-de-France, ébriété Total, terroirs, Colin Clarke, urothérapie...
- Avril 2006 : A mort la Gueuse ! Histoire mondiale de la table, pour Sigmund Freud, au-dessous du volcan, caféologie...
- Mars 2006 : Ciels changeants, menaces d'orage, la saveur du monde, un vin griffé Azzaro, label "sud de france"...
- Février 2006 : Toute honte bue à Outreau, la mort du vin, Bacchus sur ordonnance, Vengeance tardive en Alsace...
- Janvier 2006 : Le Roman des Jardin, Friterie-bar Brunetti, Philippe Margot...
- Décembre 2005 : Le veuvage des vins blancs, Olivier Todd, ex-Yougoslavie, Koktebel, Heather Ale...
- Archives
VOUS TROUVEREZ ICI LES RÉCENTS ÉCHOS DU MONDE QUI SAIT VIVRE

 

édito

La Coupe est pleine... de vins !

A l'heure où nous mettons sous presse, nous ne connaissons que les quatre dernières équipes en lice. Et force nous est de remarquer qu'elles sont issues de grands pays vinicoles !

Dans ce numéro, nous accueillons Gilles de Pontavice, l'érudition faite humour, et nous retrouvons bien sûr la chronique antipodique de Colin Clarke ainsi que les réflexions de Gloria Montenegro sur le café. Et bien sûr toutes les incohérences qui sont notre marque de fabrication.

Jean-Pierre JUMEZ

Les "Don'ts" de Gilles du Pontavice*

Ne dites pas: "ce vin est complètement piqué, on dirait le vinaigre que faisait mon père dans un vieux tonneau."
Dites plutôt: " La présence d'acide acétique est prononcée. Ca me rappelle qu'il a beaucoup plu cet automne-là. Figurez-vous que nous devions partir en Espagne et que..." (enchaîner sur n'importe quoi d'autre).

Ne dites pas: " ce vin est mort, il a dépassé son âge". Ce n'est pas respectable.
Dites plutôt: "voilà une bouteille vénérable. Elle est chargée du poids des ans. Le vin est évolué, avec des nuances brunes. Le nez est assez sec. En bouche, il est fluide, pas très long. L'arrière-bouche est plutôt courte. Bref, il est temps de le boire".

Ne dites pas: "ce chinon rouge est complètement vert".
Respectez les goûts et les couleurs. Dites plutôt: "on sent dans ce cabernet l'astringence des cabernets à juste maturité. Il est clair que les conditions météorologiques n'ont pas permis de récolter des raisins très sucrés. Mais ce goût de poivron est très typique de la région".

Ne dites pas: "Cà, du Sauternes ? Pour moi, c'est du jus de raisin avec une louche de sucre de betterave !". Vous pourriez froisser votre hôte.
Dites plutôt: " On distingue bien dans ce vin la fluidité du sauvignon non surmûri, et la puissance de la liqueur possiblement allogène qui le contrebalance".

Ne dites pas: " Votre rosé de Provence glacé est très bien: il va avec tout... c'est-à-dire avec rien !"
Ce n'est pas délicat lors d'un déjeuner champêtre. Dites plutôt: " Voilà un bon vin de soif: il n'accroche pas le palais, il laisse s'exprimer la salade niçoise... d'autant plus qu'il est vraiment bien frais."

Ne dites pas: " est-ce que c'est normal que les bulles du champagne soient grosses comme des bulles de savon ?" Ca gâcherait le réveillon.
Dites plutôt: "Ce champagne est vineux, il a du corps, c'est une belle expression du pinot noir, et ses bulles sont de taille régulière".

Ne dites pas: "Pourrais-je avoir un peu de cannelle pour mettre dans mon vin chaud ?" Ca pourrait refroidir l'atmosphère.
Dites plutôt: " Je n'aime pas le vin trop froid, les arômes ne se développent pas. Ici, on sent bien le bois, le cuir et la vanille. Et l'alcool est présent, on n'est pas volé !"

Ne dites pas: " C'est la première fois que je goûte du Chambertin. Dommage que ce soit sur des artichauts".
Dites plutôt: " je prendrai un peu d'eau, s'il-vous-plaît. Je vais laisser le vin s'épanouir quelques minutes dans son verre".

Ne dites pas: "Avec votre chardonnay désacidifié et votre Saint-Emilion décharné, on pourrait faire une sacrée vinaigrette pour la salade !"
Dites plutôt: "Ah, le monde du vin. Quelle terre de contraste ! Voilà un blanc tout en rondeur, d'une consistance presque huileuse, qui vous emplit la bouche... et voici un rouge nerveux et élancé, qui vous la dégraisse !"

Ne dites pas: " Quelle horreur, il est complètement bouchonné !".
Dites plutôt: " je me demande s'il ne gagnerait pas à une longue aération. On pourrait essayer autre chose en attendant " (et d'ici là vous serez parti).

Ne dites pas: " Merci pour le fond de la bouteille, j'ai hérité de tout le dépôt".
Dites plutôt: " Les vignerons modernes ont une fâcheuse tendance à surfiltrer leur vin, ce qui les dépouille de leur matière. On voit bien que celui-ci est fait à l'ancienne, avec de la vraie lie..."

Ne dites pas: "Belle robe encore assez sombre, mais avec des notes d'évolution. Parfumé, typé de cabernet-sauvignon, avec des touches de cannelle et de girofle, et une pointe originale de goudron. Très élégant en bouche, soyeux, bonne longueur. Finit agréablement. Pas un poids lourd, mais un vin de classe, de très bon terroir. Je le vois en Médoc, sans doute à Margaux. A mon avis, Rausan-Ségla 1985 !"
Ne dites pas ça, voyons ! Tout le monde sait que vous êtes passé par la cuisine en rentrant.

Ne dites pas: "tiens, une tisane de chêne. Il y a du vin, après ?" Songez au travail et au coût des barriques neuves.
Dites plutôt: Voilà un vin bien boisé. La barrique neuve l'a doté de tannins puissants. Il a des arômes caractéristiques de chêne, de vanille et de clou de girofle. Elevage de grand luxe, assurément".

Ne dites pas: " tiens, le beaujolais est à la banane, cette année. On dirait les petits pots de mon dernier".
Dites plutôt: " C'est incroyable ce qu'on peut faire faire aux levures ! Ce vin est déjà extrêmement aromatique un mois après la vendange !"

* Auteur de nombreux ouvrages dont "Créer sa cave et choisir son vin", "Les liqueurs", "200 recettes de famille", "400 cocktails autour du monde" "Guide du Savoir-Vivre"...
blog: http://vinorumcodex.blogspot.com/

Eloges

Ce recueil réunit différents témoignages d'épigones du maître incontesté de la dégustation. Intéressant pour découvrir ou redécouvrir celui qui a laissé une profonde empreinte dans le monde de la dégustation. L’homme était sage et savait dispenser ses bons conseils : "On déguste mieux vers 11h du matin car auparavant, les papilles sont encore imprégnées de café" ; ou : "Le degré alcoolique n'est qu'un cadre, alors que c'est l'arôme qu'il faut privilégier" ; ou encore : « Un éclairage de forte intensité accroît la sensibilité de l’odorat ». On regrettera quelques redondances dans les témoignages. Mais l’ensemble cadre bien le personnage.

Sylvain HAIBON

Jules Chauvet, naturellement - Jean-Paul Rocher - 15 euros en France métropolitaine

*******

Le Vin dans ses Œuvres

2e édition revue et augmentée - Format 16 x 24, broché, environ 327 pages, 21 illustrations, 25 € - CEPDIVIN Editeur - Parution : 4 septembre 2006 - Prix de souscription : 20 €uros Offre valable jusqu’au 31 août 2006.
Cet ouvrage témoigne que le monde du vin ne saurait faire l’économie des aspects culturels qui font de cette boisson un vecteur de civilisation.

Coupe : comment croyez-vous qu'ils vainquissent ?

D'abord, par une bonne préparation, bien sûr. Mais nos viticulteurs aimeraient aussi gagner contre les Espagnols ! Lors de la prochaine « coupe du monde du vin », ils espèrent que la France avec ses vieilles appellations, sa technique un peu rigide, ses entraîneurs un peu dépassés, aura le même sursaut que ses footballeurs.
Remarquons que les équipes les plus fortes ont un lien avec le vin. Alors, vous qui rêvez d’être champion, goûtez au vin. (Vitisphère)

(publicité)
ARE YOU READY FOR?

LACK OF ALCOHOL MAY BE HAZARDOUS TO YOUR HEALTH


Décès de René Renou à Séoul

Le président du comité national des vins et eaux-de-vie de l'INAO (Institut national des appellations d'origine), René Renou est mort le 19 juin au cours d'une mission de la Sopexa.

Depuis longtemps, il s’inquiétait de la surproduction mondiale et discernait la perception anglo-saxonne du vin de la perception française. Son idée majeure était de créer un AOCE (appellation d’origine contrôlée d’excellence).

Sans commentaire (source : Le Monde)

Merci, Castro ! par Colin Clarke

Ecrivain, peintre, poète, scénariste... et maintenant PafMag !

Dans les années 70, alors que je travaillais dans la publicité, j’ai eu à traiter le budget du rhum Bacardi. Cette entreprise familiale distillait du rhum à Cuba depuis un siècle mais avait dû quitter l’île après les nationalisations décrétées par Fidel Castro.


Une année sur deux, un membre de l’oligarchie nous rendait visite pour estimer les perspectives du marché local. Comme toujours en Nouvelle-Zélande, ce VIP (en général un Américain ayant épousé l’une des héritières) était reçu de manière informelle par l’agence, et nous suivait pour une pêche à la truite ou en haute mer. Naturellement, les conversations tournaient autour des résultats des campagnes de publicité, qui étaient replacées dans le cadre du marketing international de la marque. Bien entendu, notre agence et le distributeur local s’engageaient sur des objectifs qu’il n’était pas vraiment possible de tenir. Mais le visiteur était heureux, et nous conservions le budget.

(image www.rum.com)

Et vous allez voir que ces visites ont été à l’origine de l’explosion de la production et la consommation du vin en Nouvelle-Zélande. Auparavant, les Néo-Zélandais buvaient de la bière ou du whisky, alors que ces dames préféraient le gin et la vodka ou quelquefois le sherry (xérès) de manière non modérée Le vin était l’apanage des alcooliques et se vendait dans des sacs opaques afin de pouvoir affronter les voisins la tête haute. Seuls les immigrés croates buvaient du vin la tête haute, ainsi qu'un certain guitariste français en tournée qui a certainement participé à la modification des comportements.

La défonce à l'orange

Las ados buvaient des soft drinks. Ils se défonçaient au jus d’orange en écoutant Elvis car le whisky était trop fort pour procurer le moindre plaisir ajouté. Insidieusement, Bacardi a proposé l’enrichissement de ces soft drinks : une transition naturelle. Le résultat ne se fit pas attendre : on assista à un boom des femmes enceintes, et les parents furent terrifiés par les surboums.

Pour les producteurs de vin, c’était le moment d’ouvrir la vanne entrebâillée par Bacardi. Le moment était venu de remplacer les prémix (!) par des mousseux, vins blancs et rouge – bref, d’indescriptibles piquettes. Constatant l’évolution de ce marché, mon agence s’intéressa aux budgets des producteurs de vin. Dommage pour moi, car c’était la fin des parties de pêche bisannuelles.

Le long terme ne supporte pas la bibine


Rétrospectivement, je remarque qu’une société ne peut imposer une idée, simplement parce qu’elle semble bonne sans encourir de risques. Et on ne peut vendre bien longtemps de la bibine. Après nombre de « vomit parties » – je suis persuadé que si les Français avaient refilé de pareilles piquettes aux Allemands, l’Occupation n’aurait pas duré une semaine – les jeunes ont cherché de meilleurs compagnons pour leurs soirées.

C’est ainsi que les producteurs néo-zélandais, le couteau sur la gorge, ont bien été forcés d’aller voir du côté de la France et de l’Australie, ramenant des cépages et ouvrant de nouveaux vignobles, afin de revoir la qualité de leurs produits, avec le succès que l’on sait.
Nous en savons gré à Bacardi et, bien sûr, à Castro.

Colin CLARKE (Auckland, Nouvelle-Zélande)

* Colin Clarke est écrivain, peintre, poète et scénariste. Dernière publication: 'Freddie the Famous Farter', album hilarant destiné aux enfants - non traduit (pour commander)

Les dessous du rosé

Pour vous rafraîchir, les vignerons ont le choix entre trois techniques :
1. pressurage direct des raisins afin que la couleur contenue dans la peau des baies se diffuse en quelques heures dans le jus. La vinification s'apparente ensuite à celle des vins blancs. Cette méthode est employée pour la plupart des rosés de Loire et de Bourgogne ;
2. la « saignée » : les raisins sont d’abord macérés comme pour un rouge ; mais lors de la phase de macération des peaux et jus en cuve, le contact ne dure que 24 à 48 heures ;
3. mélange d'un vin blanc et d'un vin rouge, technique uniquement autorisée pour le champagne.

A. LEONCE-LABOIE

Les dessous des vins moldaves

Poutine a banni les vins géorgiens et moldaves pour cause de "défauts sanitaires". Pour ce qui est de la Géorgie, les causes politiques sont parfaitement identifiées. Mais pourquoi la Moldavie ? Simplement que, de concert avec les Ukrainiens, les Moldave menacent de verrouiller les frontières de la Transdniestrie, état autoproclamé qui vit essentiellement de trafics transfrontaliers en tous genres, et qui est totalement soumis à Moscou. Il ne saurait donc être question de des amis des Russes soient confrontés à des vins suspects...

Vera GROG

Les vins n'ont pas le vertige (suite)

Nous évoquions le mois dernier la montée (en altitude) des vignobles dans le monde. Nous revenons aujourd'hui sur l'Argentine.

Il y a une dizaine d'années, le vin argentin ne plaisait qu'aux palais argentins. Pour les étrangers, le breuvage sentait l'oxydation et dégageait même une certaine amertume. C'était un vin lourd, conforme aux papilles de ceux qui l'avaient introduit dans le pays: les colonisateurs espagnols et les immigrants italiens. La recette traditionnelle a commencé à changer dans les années 1990. Aujourd'hui, le vin argentin bénéficie d'une image nouvelle, de grande qualité. Il se hisse à la hauteur des vins chiliens et talonne même les meilleurs vins français.

Toujours plus haut !

Le responsable de cette transformation s'appelle Nicolas Catena Zapata, un économiste argentin de 66 ans, propriétaire de la cave centenaire Catena Zapata, installée à Mendoza, au cœur de la principale région Viticole d'Argentine. Jusqu'en 1980, les affaires familiales ne fonctionnaient pas si mal. Cependant, la quasi-totalité de la production vinicole était destinée au marché intérieur; la production était dominée par les Bodegas Esmeralda, championnes des ventes avec 220 millions de litres - exclusivement de qualité médiocre.

La première idée de Catena, en 1980, fut de se lancer dans la production d'un vin haut de gamme. Son pari: trouver un terroir adapté à une rigoureuse sélection de clones de malbec, un cépage n'ayant pas bonne presse en France mais particulièrement adaptable à la région de Mendoza. En 1986, après avoir commandé une étude pionnière en Argentine sur l’influence du climat local sur le vin, il plante ses vignes en altitude - jusqu'à 1500 mètres. L'expérience est un succès. "J'ai pensé que, si je plantais les vignes plus haut, le climat serait plus frais et que cela donnerait au vin plus de corps et une plus grande concentration d'arômes", explique-t-il. Aujourd'hui, 30 % de son vignoble est perché à plus de 950 mètres, et la méthode a fait des émules. Catena est le seul Argentin à figurer dans The World's Greatest Wine Estates, la bible du vin publiée l'an dernier par Robert Parker. En 2005, les caves Catena Zapata ont vendu 2,25 millions de litres, dont 40 % en Argentine. (Veja repris par Courrier International)

L'Ecosse, le whisky et le pastis

L'Ecosse du whisky se découvrent sur L'Internaute. Avec de si belles images, comment s'étonner que le whisky détrône le pastis en France ?

En effet, pour la première fois, le volume de whisky vendu a dépassé en 2005 celui des anisés, selon une étude de l'institut ISWR publiée hier par Pemod Ricard. Avec 112 millions de litres en 2005, et une progression d'environ 3 % par an, les whiskys ont dépassé les anisés (l09 millions), en déclin depuis le début du siècle. La France, avec environ 400 millions d'euros de chiffre d'affaires, s'impose ainsi comme le deuxième marché mondial des whiskys derrière les États-Unis, et même le premier dans les catégories scotch et malt. Le groupe Pernod Ricard représente plus du quart des ventes de whiskys en France. (source : Le Figaro)

Justin PETIT-DERNIER

110 ans d'âge

Une bouteille de whisky, une lettre de félicitations de la reine, un survol d'avions de chasse. L'homme le plus âgé de la nation britannique se souviendra longtemps de son anniversaire.

Les blancs cheptelisés se portent bien

Fête du roseau : des centaines de vierges pour le roi du Swaziland (Le Figaro Magazine)

Dans le cadre du respect des cultures, l'apartheid avait décrété la polygamie légale pour les Noirs. Aujourd'hui, le parlement sud-africain, soucieux de l'égalité démocratique, vient de voter l'extension de cette loi à l'ensemble des communautés sud-africaines. Les Mormons pourront dorénavant y chercher asile.

Q. SEK

Nouvelle bière en Guyane


La Tumutumac verra le jour en 2007 et sera élaborée à partir de riz et eau locaux.

Tourisme alcoolique

De moins en moins bien acceptés en Irlande (25.000 arrestations d’ivrognes made in the UK en 2005), les Anglais enterrent leur vie de garçons dans de nouvelles contrées plus accueillantes mais aussi moins chères. C’est ainsi que Vilnius, depuis l’ouverture d’une ligne Ryan Air, est devenue la capitale des fêtards qui, malgré leur origine, ne se conduisent pas forcément de manière majestueuse. La pinte à 1,5 euro, c’est un prix d’appel irrésistible.


Ce qui n’est pas au goût de tout le monde car en 2009, Vilnius est appelée à devenir la capitale culturelle de l’Europe.
Mais la région bénéficie d’une vieille tradition dans ce domaine juteux. A Tallinn, ce sont les Scandinaves qui prennent le risque de ferries hasardeux pour profiter du pays où la bière est moins chère.
A Saint Pétersbourg, il existe une police spéciale pour les poivrots, qui facture ses services au cours de rafles anti-poivrots. Rien ne se perd.

Sally O'GOULLOW

Quelques gouttes d'arak leur font perdre la tête

La vodka vendue au sein de l'ambassade de Russie à Bagdad se faisait rare. Malgré l'interdiction formelle, quatre diplomates ont préféré sortir et acheter directement de l'arak dans le souk. Mal leur en a pris...

Filmer l'ivresse

"La Fête d'Ivko" du jeune réalisateur Zdravko Sotra a été présenté au Festival du Film Serbe, à Paris (Espace Cardin). Au cours de la fête de la Saint Georges, traditionnellement célébrée pendant trois jours, Ivko voit débarquer dans sa maison quatre personnages dont un pique-assiette qui vont faire une java monstre et non-stop, à son grand dam. Mais la tradition est impitoyable : les invités sont rois et personne, ni même les autorités, ne pourront intervenir. Les scènes d'ivresse sont si bien tournées qu'on se demande si elles ont été tournées en situation. Très drôle et surtout captivant par la chaleur et la noblesse d'âme que dégagent les civilisations balkaniques. A quand des festivals macédocien, croate ou bosniaque ?

Jean-Pierre JUMEZ

Musée de la Vodka

C'est à Moscou, bien sûr

Le père de Pierre le Grand avait essayé de faire pousser de la vigne en Russie, sans succès. C’est un moine qui proposa une alternative qui fut si bien adoptée que la règle de l’ « aigle royal » fur impitoyablement appliquée : tout retardataire devait ingurgiter sur-le-champ une demi-bouteille de vodka. Si bien que les ambassadeurs finirent par se faire accompagner afin qu’un mécréant fût puni à leur place.
Catherine II fit de la distillation un privilège et Mendeiev jugea scientifiquement que la vodka idéale devait titrer 40°.
Gorbatchev en fit au contraire une honte nationale, ce que nous avons déjà raconté par le détail.

Véra GROG

Clandé à Polytechnique

Les gendarmes ont découvert un débit de boissons clandestin sur le campus de Polytechnique à Palaiseau. Cinquante fûts de bière, des bouteilles d'alcool à gogo.... Ingénieux, ces ingénieurs.

La surdité boit rouge

Une consommation modérée de vin rouge pourrait retarder l'apparition de la surdité due à l'âge et limiter la perte d'audition provoquée par le bruit ou certains antibiotiques. Les chercheurs savent en effet que les radicaux libres produits par le processus cellulaire normal, le bruit et certains antibiotiques peuvent endommager les cellules ciliées de l'oreille interne, qui jouent un rôle essentiel dans l'audition. Or les antioxydants, que l'on trouve dans le vin rouge, mais aussi le salicylate, l'élément actif de l'aspirine, permettent de lutter contre ces radicaux libres. Ils pourraient donc offrir une certaine protection.

Ce sont les savants qui le disent

Une équipe de la faculté de médecine de l'université du Michigan s'est penchée sur les effets du salicylate associé à la gentamicine, un antibiotique puissant qui est souvent utilisé pour traiter les infections aiguës de l'oreille interne, bien qu'il présente des risques pour les cellules ciliées. Des patients souffrant d'une infection aiguë de l'oreille ont reçu de la gentamicine et de l'aspirine, d'autres de la gentamicine et un placebo. Seulement 3 % des sujets du premier groupe ont accusé une perte d'audition, alors qu'ils étaient 13 % dans le deuxième groupe.
"Soit une réduction de 75 % de la toxicité pour l'oreille", commente Schacht, qui a communiqué ses résultats début mai lors d'une conférence sur "oreille à l'University College de Londres. Lors de la même réunion, Matti Anniko, du centre hospitalier universitaire d'Uppsala, en Suède, a présenté ses travaux sur le traitement de la maladie de Ménière, une atteinte de l'oreille interne qui provoque vertiges, nausées et troubles de l'équilibre. Les chercheurs ont fait ici appel à un cocktail de trois antioxydants - vitamine C, rebamipide et glutathion. Ils ont constaté une amélioration des symptômes au bout de six mois de traitement au maximum chez des personnes ayant récemment fait l'objet d'un diagnostic, ce qui laisse entendre que les antioxydants limitent la progression des dégâts. Le traitement ne marche cependant pas aussi bien sur les patients atteints depuis plusieurs années. Pourtant, de l'aveu même de Schacht, il n'existe aucune preuve directe qu'un régime riche en antioxydants - du vin rouge en quantité modérée, par exemple - prévienne la perte d'audition chez les humains. "Je ne dirais pas que c'est une preuve définitive en faveur des antioxydants, concède Schacht. La question n'est pas encore tranchée. " Et de conclure mais on s'en doutait: "Ce qui est sûr, c'est que ça ne peut pas faire de mal d'augmenter sa consommation de vin rouge
Extrait de New Sclentlst, Londres, repris par Courrier International


Après Arcelor, les saumurs ?

L'Indien United Breweries n'a finalement pas eu raison du champagne Taittinger. Il semble se rabattre sur nos amis Bouvet-adubay.

La défense du consommateur

On connaissait déjà les singes indonésiens portés sur les boissons fermentées. Aujourd'hui, c'est un savant qui se penche sur les tendances alcolo des animaux. sous la direction du psychologue Ronald K. Siegel. une équipe a parcouru les quatre coins du monde pour étudier directement ce phénomène. Ils ont décrit 2 000 cas d'animaux - mammifères, oiseaux, reptiles et même insectes - pris dans les vapeurs de l'alcool ou sous les effets de la drogue (haschich des efflorescences du chanvre indien, opium des fruits du pavot, cocaïne de la coca, etc. – souvenez-vous du cheval drogué de Sylvain Tesson en Mongolie). Les chercheurs se sont intéressés en particulier à l'éléphant, dont le goût pour l'alcool est connu depuis

longtemps. Des troupeaux entiers se gavent de fruits fermentés. Excités par l'alcool produit par la fermentation des fruits, les pachydermes déferlent sur les villages, démolissant tout sur leur passage. Un éléphant saoûl se reconnaît au premier coup d'œil. Il ressent une forte brûlure mais ne transpire pas, faute de glandes sudoripares. Il agite donc frénétiquement les oreilles pour s'éventer et barrit comme un beau diable. Quand il est complètement saoûl, l'éléphant vacille comme un homme ivre, plie les genoux et se laisse tomber au sol. Il perd aussi sa sociabilité naturelle et se tient à l'écart de ses congénères. Ronald K. Siegel estime que les animaux s'enivrent ou se droguent à dessein, pour oublier les tourments de

l'existence. Pour le démontrer, il a fait vivre pendant un mois les éléphants d'une réserve californienne sur un territoire volontairement restreint. Le stress de la surpopulation les a poussés à boire trois fois plus que d'habitude. (Courrier International)

Sauvons les cafés français

Pétition nationale à signer sur sauvonslescafés.com

Du Gloria dans le café, par Gloria Montenegro

 

On boit deux fois plus de café qu'il y a trente ans, mais le prix du café reste incroyablement bas. Depuis son plus haut niveau du mois de janvier, il a perdu presque un quart de sa valeur.
Tout va bien puisque le Brésil, le Costa Rica, le Mexique, la Côte d'Ivoire et le Vietnam vont produire 120 millions de sacs, alors que 119 millions de sacs seront consommés cette année.
Mais pour les spéculateurs, il est plus intéressant de miser sur la canne à sucre, le maïs ou le colza, qui, en dehors de leur destination initiale, peuvent servir de substitut au pétrole.
Et pourtant le café voit sa popularité grandir un peu partout dans le monde où l'on assiste à la création de coffee bars et autres caféothèques...
Car entre le café que vend le paysan guatémaltèque et celui que l'on déguste à Paris, de nombreux paramètres se sont ajoutés : l'astiquage des comptoirs, la télévision qui diffuse le Mondial, le journal et la connexion Internet et tous les frais de la distribution et de la publicité, naturellement...
La valeur du «noir» se fixe désormais en aval de la filière. Ce ne sont plus les gouvernements du Sud qui gèrent les stocks, mais des négociants privés du Nord qui travaillent en flux tendu.
L'établissement des prix est donc passé au Nord et l'opacité règne sur l'importance et les fluctuations des stocks. Deux raisons pour que le prix du café payé au producteur demeure faible et que les spéculateurs s'en désintéressent quel qu'en soit le fumet. (d'après Le Monde)

Crash de l'Airbus de Toronto

(Ronald Searle)

Depuis 1150 jours, Ingrid Bettancourt a été enlevée en Colombie.
Depuis 360 jours, les deux as tout feu tout flammes qui étaient aux commandes de l'Airbus d'Air France sont introuvables dans la presse. Auraient-ils quelque chose à cacher ? (merci à Philippe Margot)

Le pays où le vin est moins cher

 

Saluons l'arrivée d'un comparateur de prix : Vinorumcodex qui 1) privilégie le plaisir du vin bu à table, donc buvable, contre la pure dégustation , et donc les vins digestes et pas trop alcoolisés contre les tisanes de chêne, 2) donne des liens vers le meilleur prix pour 1150 vins français du millésime 2005 vendus en primeur et 3) coûte 10 euros pour un mois et 30 euros pour un an.

  • ChateauOnline : Château Le Thil 2004 - Pessac-Léognan A.O.C. rouge - 23 € » 11,50 € la blle(- 50% par 12) - R. Parker : "le meilleur rapport qualité / prix de l'appellation". - Le Château qui monte actuellement en Pessac-Léognan !!! Certainement le meilleur qualité / prix de l'appellation.Le vignoble du Château Le Thil Comte Clary est remarquablement situé au milieu de trois Crus Classés de l'appellation Pessac-Léognan : Château Bouscaut, Château Carbonnieux et Château Smith-Haut-Laffite.


  • Les Caves de Virginie : Clos Saint Laurent- Monbazillac 2002 - 7.14 euros soit - 40% - Domaine Girardin- Chardonnay 2001 - 5.25 euros soit -30% - Domaine du Pouget- Gascogne moelleux 2004 - 3.05 euros - Haut Jovis- Costières de Nîmes 2002 - 3.90 euros

Et toujours : 75cl.com - Savour Club - Jean Merlaut - Millesima

Le pays où le vin est plus cher

Le top du Wine Spectator

Château Camplong - Corbières Le C de Camplong 2003 - 93 points | $25 | 250 cases imported | Red Suave, full-bodied red, with ripe, rich and thick flavors of dark plum, cherry, cassis and roasted meat. - Powerfully tannic yet still juicy, with a silky texture. - Cocoa and espresso notes fill the finish. Syrah, Grenache, Carignane and Mourvèdre. Drink now - through 2012.
Domaine du Clos des Fées - Côtes du Roussillon-Villages Le Clos des Fées 2003 - 92 points | $75 | 150 cases imported | Red - Ripe, seductive red with a deep well of kirsch, cardamom and dark plum flavors that turn inky and rich. Loads of mocha, cream and spice on the finish. Best from 2007 through 2012
Château de Lancyre - Coteaux du Languedoc Pic St.-Loup Grande Cuvée 2003 - 92 points | $30 | 400 cases imported | Red - Savory spiced aroma, with concentrated flavors of dark plum, mocha and spice. Impressive structure as well, with plenty of elegance and a powerful finish filled with baker’s chocolate. Drink now through 2012.
Domaine de Saumarez - Coteaux du Languedoc Aalenien 2004 - 92 points | $30 | 450 cases imported | Red - Luscious, rich and full-bodied, with layers of dark -

Le top des Fidèles de Bacchus (Québec)

  1. Château Sainte-Marie 2004
  2. Merlot, St-Supéry 2001
  3. Château La Bretonnière 2004
  4. Chateau Paul Mas, Clos des Mûres 2004
  5. Domaine du Ridge, Vent d'Ouest 2004
  6. Château du Grand Bos 1998
  7. Keller, Dalsheimer Hubacker, riesling spätlese 2003
  8. Sacred Hill, Basket Press 2002
  9. Markham, Sauvignon blanc 2004
  10. Château La Grave 2003

En primeur chez Lavinia

Château Palmer, 3ème Cru Classé - Margaux - Parker : 94-96/100 - 175,00€ HT/Blle

« Les Français ont du vin, les Anglais de l'humour »

 

Enquête sur la cinquième dimension

Dans le monde occidental, l'élément "piquant" est totalement absent des analyses organoleptiques. Et pourtant... à lire sur l'Internaute
Sur le front de la frénésie
L'art du titre
Remarqué dans "Le Monde" du 23 juin 2006 ce titre :
Le titre est parfaitement explicite : "l'Inquiétude des parents face à l'alcoolisme". Pourtant, la lecture de l'article permet de découvrir que certes 27% des parents sondés sont inquiets face à l'alcoolisme, mais que 43% le sont face... à la toxicomanie !

Le titre devait dont être libellé "l'Inquiétude des parents face à la toxicomanie". Vous avez dit "intox" ?

Petit coin modérateur
Vous êtes dans les toilettes d'un café de Stockholm quand une voix surgie d'outre-tombe vous informe des effets délétères de tous les verres que vous venez d'ingurgiter.
"L’alcool détruit la matière grise", indique la voix fantôme avant de demander si vous avez un alcoolique dans votre famille, si vous avez besoin de boire pour vous sentir à l'aise en société, si vous vous saoulez plus souvent que vos amis et autres questions du même tonneau. Delirium tremens? Non; message préenregistré par les soins du Comité antialcool suédois. Plus de cent bars et restaurants participent à cette campagne
Boycott
Et pendant ce temps-là : l'ANPA (Association de prévention en alcoologie) boycotte le Conseil de la modération, jugé inflitré par huit parlementaires imbibés de la vigne et du vin.
Bac biaisé
Sujet du bac technologique agricole (coefficient 4) dans la série Sciences et Techniques des productions agricoles : « le vin et ses dangers » Sally O’GOULLOW
Le vin, tout le vin, rien que le vin
Castel, le numéro un français du vin, met en ligne toutlevin.com, un site sur le vin entièrement dédié au consommateur. Ce dernier y trouvera toute une série d’informations sur le vin, de la culture de la vigne à l’élaboration du vin, en passant par l’art de la dégustation. (Vitisphere)
Etes-vous vraiment sobre ?
Coup de coeur : le Brenner's Park à Baden Baden
L'un des derniers palaces où tout vous sera pardonné.
1er juillet : la Finlande préside l'UE
Sous le règne du Tigre du Nord, l'Europe sera assurée de consommer l'eau avec modération.
29 juin - 2 juillet : Bordeaux fête le vin
Sur la place des Quinconces et au bord de la Garonne
4 juillet : la Finlande présente ses premières propositions
Afin d'éviter les "distorsions" qu'occasionnent les écarts fiscaux, la présidence finlandaise veut harmoniser les taxations sur l'alcool.
6 juillet : Roucaute en scène
à 21 heures : Guitare et chanson à la Caféothèque de Paris
6-8 juillet : Conférence internationale sur le marketing et le commerce du vin
A Montpellier (Vitisphere)
7 juillet : soirée présidentielle du cigare, Les Obus #4
à 19h30, au Sport's Beach Café
138, Av Pierre Mendés France - Escale Borely - 13008 Marseille (Pour une poignée de Cigares)
6-8 juillet : Les Aspéries et Gustatives d’Aspères
"A la découverte des Terroirs" 2006. Terres d’Aspères, Terroirs et Cultures et Terres et Fêtes en Languedoc organisent cette manifestation.Colloque: « Garantir la qualité des produits alimentaires », Tisser du lien entre producteurs et consommateurs », Débat avec la salle. Apéritif-Terroir autour des produits d'Aspères.Les Gustatives d'Aspères invitent à un voyage dans le terroir gardois, riche de nombreuses appellations de qualité. (la Journée Vinicole)
8 juillet : couture blanche
Au restaurant Maison Blanche, à l'occasion de la clôture des collections haute couture 2006, à partir de 00h30 dance floor devant la baie vitrée - DJ Ignace KDS - résa
19 juillet : les parfums du cigare, Churchill & Double Corona #6
Au Café Laurent, 33, rue Dauphine, Paris 6è (Pour une poignée de Cigares)
petites annonces (en partenariat avec Vinomedia)

- Offre CDD ou Stage de vinification - Candid. av. le 15.07.06
- Aide caviste
- Oenologue (Autriche) - Assistant vigneron (Malte)
Contacter le journal

Et toujours : LE GUIDE MONDIAL DE LA GUEULE DE BOIS - toutes les boissons du monde selon trois catégories :
=   = =

Le monde est réparti en "continents" : Aquavitland, Beerland, Vodkaland, Wineland... De multiples liens sont proposés permettant de comprendre la nature du nectar en question et de faire vos choix. 5000 bières testées et notées, des centaines de vodkas, des fiches descriptives... Une liste alphabétique vous permet une approche géostratégique raisonnée. Vos témoignages permettent une mise à jour permanente. Suivez le Guide !

« Voici la description du Jardin promis à ceux qui craignent Dieu :
Il y aura là des fleuves dont l'eau est incorruptible,
Des fleuves de lait au goût inaltérable,
Des fleuves de vin, délice pour ceux qui en boivent »

(Le Coran, Sourate 16, verset 67, cité par le Vin secret)

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com

 

Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées - 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è


www.jours-feries.com

Où et quand fait-on la fête dans le monde ? 560 pays et états de 2000 à 2040

Copyright © 2006 PAFmag. All rights reserved.