TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
Le Centre Culturel du Cigare par Jean FUMAY
Bouchons : la famille Sabaté par Sally O'GOULLOW
Champagne : les délices de l'intox par Jean-Pierre JUMEZ
Le champagne n'est pas cru à 100% par Jean-Pierre JUMEZ
AFFAIRES DE GOÛT

LE PATRIMOINE DE L’AMOUR


Un peuple, c'est peut être une langue, c'est peut être une loi, c'est peut être une religion, mais c'est avant tout un goût partagé.

La notoriété de la France lui vient de ses bons produits, bien sûr, mais aussi du bon goût qui y prévaut.

Le meilleur boucher de Londres, Marc Beaujeu, est français*. Il vend donc du boeuf écossais, du mouton néo-zélandais aussi bien que la volaille de Bresse car dit-il "en tant que Français, je choisis le meilleur, peu m'importe l'origine ».

Inversement, une origine à cent pour cent française, le cognac, est snobée par la plupart de nos compatriotes : 95% de sa production est exportée (pour un c.a. supérieur aux ventes d'Airbus - le goût des affaires peut aussi être une affaire de goût…). Nous lui préférons le whisky.

La dégustation d'un havane procède d'un art de vivre bien de chez nous (ce qui n'excuse pas les monstrueuses taxes, dignes des régimes protectionnistes).

Moscou cherche désespérément à reconstruire l'identité culturelle de l'ex-URSS. La réponse se nomme "Vodkaland ". On boit de la vodka à Talline, à Tachkent aussi bien que dans les Iles Kouriles. Mais une bonne partie de la production vient d’Hesdin (Pas de-Calais) où Philippe Ryssen fabrique l'excellente Bereznikov, actuellement très populaire en Russie.

S'agit-il du coeur ou du business ?

73% des Français de plus de 18 ans consomment du vin. 25% d'entre eux en boivent quotidiennement et 24% une fois par semaine

(BVA pour les Caves Coopératives de France)

« Jean-Pierre Jumez », me demandait Jean-Luc Hees sur France-Inter**, « mais qu’est-ce qui vous prend, avec cette histoire de Parti Alcoologiste Français ? ». Je lui racontai qu’en 1971, je m’étais fait arrêter par les douaniers pakistanais au Khyber Pass, alors que je me rendais en Afghanistan dans mon camping-car : je transportais en effet une cannette de bière. Dans la bicoque qui servait de maison d’arrêt, un douanier, apitoyé, m’a alors offert de la cocaïne pour passer le temps…

A chacun ses tabous.

Mais de mettre en France le vin sur liste rouge ne pouvait passer inaperçu. Le PAF (Aile Modérée) est un révélateur indispensable.

JP Jumez

* Boucherie Lamartine
** Emission "Synergie"


"Ton argent s'est changé en scories ; ton vin a été coupé d'eau"

(Le livre d'Ésaïe 1: 22)

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2005 PAFmag. All rights reserved.