TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
POURVU QU'ON AIT LIVRESQUE

La vengeance d'un salarié de Pernod-Ricard


Un commercial licencié par Pernod-Ricard se venge en racontant tout. Croustillant ?

C’est un journaliste d'un France-Soir agonisant*, Eric Coder, qui troque sa plume pour une toque. Ce long réquisitoire est de toute évidence destiné à convaincre les Prud’hommes du bon droit de son client.

Si j’étais juge, je serais perplexe. En gros, un jeune homme est engagé par PR pour convaincre les décideurs (patrons de café ou de boîtes de nuit) d’acheter ses produits. Le salarié fait une bamboula monstre pendant dix ans, gagne un fric fou jusqu’au jour où il est victime d’une hémorragie anale. Du fait de sa santé dégradée, PR lui propose un emploi non commercial. Fini les commissions ! Sans primes, c’est la déprime. Il refuse et se voit licencié avec indemnités. Mais le salarié voudrait faire reconnaître son hémorragie comme accident du travail.
Certes, le pépin de santé peut être lié à l’excès de tournées destinées à faire vendre de la limonade (ce que conteste un expert). Mais on se demande si le fait, au cours de multiples « animations commerciales », de tromper le temps en s'enfilant des mignonnettes et de tromper sa malheureuse femme (qui l’a attendu 10 ans) en enfilant des mignonnes relève bien d’une directive de PR visant à augmenter les ventes. Et s’il avait contracté une blennoragie plutôt qu'une hémorragie dans le cadre de son contrat, PR serait-il condamné ?

On le voit, l’argumentaire est captieux.

Ce qui n’empêche pas l’ouvrage d’être intéressant car on y découvre les méthodes musclées d’une entreprise qui aspire à devenir n°1 mondial. On voit ainsi que les lois Evin poussent PR France à revoir sa politique commerciale. La publicité directe sera interdite ? Bien, on va engager des hommes de terrain qui iront faire du porte à porte pour séduire les patrons de bars, c'est-à-dire les premiers préconiseurs. Les recrues doivent évidemment tenir l’alcool car tout le jeu va consister à créer une dynamique en montrant l’exemple. Salariés et généreusement commissionnés, les plus ambitieux peuvent donc commencer leur tournée à 6 h du matin (à Rungis), puis embrayer vers les cafés pour terminer le soir dans les discos. Le week-end : animations des soirées estudiantines « clé en main ». PR se charge de toute l’organisation et du recrutement de créatures habillées de jaune (en référence à PR, et non pas au cocufiage, évidemment), mais on servira bien entendu les produits de la maison.

Bref, comme dans tous les métiers de relations publiques (RP !) de terrain, que ce soit pour l’accueil de VIPs ou pour la diplomatie mondaine, il faut savoir gérer sa consommation.

De nombreuses anecdotes rendent le livre attrayant et instructif. On verra ainsi comment PR protège ses ouailles des agressions de la maréchaussée : les commerciaux arrosent tous les képis alentour de mignonnettes qui ont l’avantage de ne pas faire de bosses sous l’uniforme, alors que la hiérarchie de PR se charge des échelons supérieurs. « Mais attention ! », se protège l’auteur, « il ne faudrait pas généraliser ». De même, si l’ex-salarié de PR n’est pas passé sur TF1, c’est "du fait des bons rapports qu’entretiennent la famille Bouygues avec la famille Ricard".

L’ouvrage est émaillé de nombreuses réflexions pertinentes sur la drogue et l’alcool et décrit un bon exemple de l’intox à laquelle se livrent les majors de l’agro-alimentaire pour crédibiliser ou dédouaner leurs produits.

Justin PETIT-DERNIER

* Rappelons que, dans la même situation, l’Humanité avait touché d’énormes subventions d’état

Dealer légal, d'Eric Coder. Max Milo (16 euros en France métropolitaine)

PAFMAG.COM : le bon goût au plus haut degré

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2007 PAFmag. All rights reserved.