TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)
  Le monde selon l'alcool
- Guide Mondial de la Gueule de Bois (hors-série)
- Chemtrails : les vignes dégustent ! par Sylvain HAIBON
- Richard Gotainer : La Goutte au Pépère par Justin PETIT-DERNIER
- Sylvain Tesson : voyage au bout de la vodka par Vera GROG
- L'ivresse est chose grave par Renaud MATIGNON
- Soignez-vous par le vin par A. LÉONCE-LABOIE
- Jeu de Paume : Bruno Prats s'exprime par Sylvain HAIBON
- Tegestophile et éthylabelophile par JP JUMEZ
- Vins et restaurants : les retrouvailles par Oscar CABALLERO
- Le climat raconté par le pinot de Bourgogne (Le Figaro)
- Réveillon : tristes tropiques pour Pierre Block par Justin PETIT-DERNIER
- Les Rituels de la Dégustation par Marie-Reine de Jaham
- Yougoslavie : ivres de pouvoir par Jean-Pierre JUMEZ
- Urothérapie : boire en vase clos par Sally O'GOULLOW
- Gouverner pas les bulles du PAF états généraux aux 3 Mailletz
- La vierge et la vigne par Q. SEK
- Edgar Faure, le vin et la verve par Brigitte FOURNAUD
Edgar Faure : la verve et le vin par Brigitte FOURNAUD

Edgar Faure nous a quittés en 1988*. Esprit, charme, curiosité, "convivance", ce personnage hors du commun, déjà historique, ne pouvait être que français. Pendant 14 ans, Brigitte Fournaud fut son chef de cabinet. Elle n'a jamis vu le grand homme boire de l'eau.

Brigitte Fournaud, Edgar Faure était-il un homme de table?

Il avait, comme on dit communément, un solide coup de fourchette et buvait bien. II savait boire, devrais je dire. C'était un homme qui dévorait la vie. La seule chose qu'il faisait peu, c'était dormir, et ce, jusqu'à son dernier sommeil.

Il avait donc une santé de fer?

II avalait tout sans aucun problème, il récupérait presque instantanément. Il grapillait quelques minutes de sommeil par ci par là, en voiture, en train ...à n'importe quelle heure. II n'avait pas d'horaire lorsqu'il s'agissait de lire, d'écouter de la musique, de composer une chanson, d'écrire un livre historique, philosophique ou policier, de manger ou, bien sûr, de boire.

Et que buvait-il ?

Pendant très longtemps, il a consommé du Fernet Branca car, me disait il avec un air coquin et savait pourtant que peu de gens en apprécient la saveur amère. Alors, quand il recevait des visites protocolaires ou autres, il proposait son Fernet Branca, en ajoutant qu'il savait ainsi reconnaître ses amis. La plupart avalaient en pâlissant mais sans mot dire et le président me lançait un clin d'oeil malicieux. Il aimait beaucoup faire des farces. Son humour n'avait pas de limites.

Edgar Faure en situation avec Henri Maire

Prononçait-il ses discours la tête froide ?

Bien sûr, dans les circonstances courantes. Mais sa verve trouvait son plein régime après un banquet ou un festin. Et pour un discours important, il buvait un scotch avant de monter sur la tribune.

QUATRE BANQUETS PAR JOUR

Il nous arrivait d'être invités à quatre banquets simultanément. Nous prenions l'apéritif et l'entrée à un endroit premier discours . Nous faisions ensuite 30 ou 40 km. C'était le plat principal second discours . Le fromage nous attendait un peu plus loin le langage devenait alors plus lyrique . Et lorsque nous arrivions à la dernière étape pour le café et le pousse-café, son esprit s’envolait !

Mais il pouvait aussi à l'occasion écourter ou éviter un dîner officiel qui l'ennuyait. Nous allions alors nous réfugier dans un bistro "pour se taper la cloche".

L'AMPELOGRAPHIE SOUTIENT CLINTON

L'ampelographie, c'est l'étude des cépages. Un ouvrage vient d'y être consacré (auteur. P. Galet). On peut y lire que le clinton est un hybride naturel américain, cépage complanté en France suite au phylloxera du début de ce siècle. Le clinton a les dents anguleuses, le bourgeonnement est duveteux blanc ; ce cépage débourre assez tard mais mûrit tôt. En outre, il se multiplie bien.

Avait-il un vin favori ?

Pas du tout. Il était propriétaire d'un vignoble en Arbois, le "En Chemenot", exploité par Henri Maire, mais non commercialisé. Dans les petits restaurants; il commandait souvent le vin du patron qui, me disait il, reflétait forcément sa personnalité. On savait ainsi à qui on avait affaire. Il n'était pas du tout porté sur un cru ou un millésime particulier. Ses goûts étaient très éclectiques mais il était surtout avide de découvrir: un nouveau lieu, un nouveau plat, un nouveau vin. Un jour, à 4 km d'Artois, rendions dans ma voiture chez Henri Maire pour participer à une dégustation organisée pour d'illustres invités, mon pneu a éclaté au milieu des vignobles. Edgar Faure me dit en riant qu'il était aussi incapable que moi de remplacer une roue. II s'est mis au milieu de la route en sifflotant pour faire du stop. Je devais le tirer par la manche pour qu'il n'aille pas se faire écraser. L'histoire du "coup de la panne" m'a d'ailleurs suivie pendant longtemps!

CURIOSITÉ DE PALAIS

II avait en réalité une grande curiosité du palais (et pas seulement Bourbon!). Fumer, boire et manger représentaient pour lui un authentique savoir-vivre, qu’il avait intitulé, avec son goût prononcé pour les néologismes, la "convivance". Il appréciait aussi les alcools blancs, particulièrement ceux de sa Franche Comté. Il connaissait d'ailleurs de nombreux bouilleurs de crus, qui se réjouissaient d'accueillir "l'Edgar", comme ils l'appelaient dans sa région. Il était jovial en toutes circonstances.

LES CAVES DE L'ASSEMBLÉE

Sa curiosité a d'ailleurs bien servi la cave de l'Assemblée Nationale car il y a fait rentrer de nouveaux crus afin d'en assurer la promotion (autres temps, autres moeurs ...). Il se faisait un point d'honneur d'aider ce qu'il aimait, que ce fût un Château Chalon, l'Artois, le Vin jaune, une idée, un homme ou... une entreprise.

* L’une de ses répliques est restée célèbre : à un député qui le traitait de « vieux schnock », le président avait rétorqué : « Je suis plus jeune que vous, mon cher, car vous mourrez avant moi ! ».

** A noter que le nouveau président "élu" du Togo (en mai 2005) doit son prénom à notre tribun

PAFMAG : le bon goût au plus haut degré !

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2005 PAFmag. All rights reserved.