TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA REDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
POURVU QU'ON AIT LIVRESQUE

La nostalgie agit

Ici, nous avons affaire à un virtuose qui pose un canevas sur son chevalet et qui crée une belle composition. Tiens ! Aujourd’hui, croquons la nostalgie des bistrots d’antan !


Et hop ! En trois coups de cuillère à pot, notre artiste pond un petit bijou.
Sur une centaine de pages, il étale un obscur clair entre les baudets « au bout d’une corde qui, le kiki serré d’angoisse, taquinent le CAC 40 » et les pocehtrons touchés par la grâce car « on ne voyage bien qu’au café ». « Il n’est d’aventures et de vagabondages vraiment souverains » ajout-t-il, « que par les cafés et par le vin et jamais ne pourra rivaliser avec de tels enchantements aucune des absurdes chevauchées ou cavalcades polaroïd des petits Marius avaleurs de fuseaux horaires ». L’intrigue est posée.

Aquarelle de Gérard Le Gentil


En toile de fond, l’artiste brosse un complot ourdi par « le clan des alcooliques mondains qui a sorti de son chapeau claque la grosse ficelle de l’éthylotest ». Le but est de « faire passer au bon bougre toute envie de se réjouir le cœur en bonne compagnie et peut-être aller puiser dans la profonde sagesse du vin un nouvel esprit de révolte ». En effet, rappelle l’auteur, toutes les révolutions ont été fomentées dans les bistrots. Voyez Robespierre dans les bouges du Palais-Royal ; Danton et Marat au Procope ; Camille Desmoulins au Café de Foy ; Vladimir Illitch Oulianov au Café d’Orléans, Modigliani ou Cendrars au Dôme ; Trotski à la Closerie…


Evidemment, la thèse du complot est un poil captieuse car l’Internet est aujourd’hui une arme autrement redoutable.


Mais peu nous importe ! La miniature est parfaitement réussie et remplit son rôle littéraire.

Une fois encore dans l’édition dédiée aux choses sérieuses (les vins et spiritueux), la maîtrise de la langue française est magnifique. Les tournures sont élégantes, même les plus gouailleuses. La dictée de Pivot pourrait même y piocher quelques colles. Tenez, ajouteriez-vous un « s » dans « les vrai de vrai » ?

A. LEONCE-LABOIE

Friterie-bar Brunetti, Editions l’Arpenteur (Gallimard) 10,50 euros en France métropolitaine.

PAFMAG.COM : le bon goût au plus haut degré

Organe Central du Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) - pafmag@pafmag.com


Fabricant et importateur d’eaux de vie, de liqueurs et de vin doux en Suisse




Pour toutes vos traductions spécialisées
- 01 42 68 18 14


Autour d'une fontaine, une table raffinée au coeur de Paris 8è

Copyright © 2007 PAFmag. All rights reserved.