TOUS LES ARTICLES

En primeur

Autant en emporte le vin

Affaires de goût

La langue de boire

Ils nous saoûlent !

Pourvu qu'on ait livresque


... ET AUSSI

Autres sites de bon goût

Courrier des buveurs

Hauts ébats (+18)

LA RÉDACTION

L'ours et les plaideurs

Contactez-nous

  Le monde selon l'alcool
Imprégnez-vous de :

Boutons les eauphiles et les eauphages hors de France !


Étrillons les potomanes et les abstèmes !

Un programme long en bouche...
LOI ET VINS : LES RAISINS DE LA COLERE

Les vignerons sont-ils des dealers ?
Avalerons-nous notre scandaleuse condition de majorité silencieuse ?
Devons-nous vraiment continuer à nous faire bourrer le moût ?

Non. Car la coupe est pleine !

Le Parti Alcoologiste Français (Aile Modérée) veut élaguer : débarrassons la France de la lie qui l’entraîne vers l’assobrissement général.

France, ton vin fout le camp. Tes caves se rebiffent.

C’EST NOTRE FOIE QUI NOUS SAUVERA ! (Et nous ne parlons pas en vain)

Et en exclusivité : le Guide Mondial de la Gueule de Bois

*******

La retraite des buveurs

Geignant à propos de la pénibilité de leur travail, les musiciens de l’Opéra de Paris (de bons buveurs, s’il en est) réclament à cor (de chasse) et à cri la retraite à 60 ans.

Tout comme les éboueurs.

Mais a-t-on vu des éboueurs encore travailler en pleine forme au-delà de 90 ans, tels le violoncelliste Pablo Casals (derniers concerts à 96 ans), le guitariste Andrés Segovia (derniers concerts à 93 ans), ou le chef d’orchestre Leopold Stokowski (qui, à 85 ans, désabusé, déclarait « j’en ai marre des scènes de ménage; dorénavant, je n’aurai plus que des maîtresses ») ou encore Nadia Boulanger qui, à 92 ans, enseignait encore ?

*******

à ne pas manquer :

Exclusif : en 1979, des centaines de milliers de morts à cause du Coca  

L'Afghanistan, victime d'un sombre breuvage

*******

Brexit: le pétillant en or (670 euros le Jeroboam)

champagne_brexit

*******

OENOVIDEO

du 21 au 31 mai 2020, Cognac

*******

CHARDONNAY DU MONDE

DU 11 au 13 mars en Bourgogne

PAFMAG : il était une fois le papier

Pafmag

PAFMAG plébiscité par l'Annuaire des Oenophiles :
"Un magazine "bourré" de talent où le sérieux est manié avec humour par une équipe qui a de la bouteille, quitte à parfois pousser le bouchon un peu loin. LE site de défense du vin qui manquait à l'Internet du vin. A voir absolument et de suite !"

"Une initiative pour rééquilibrer le débat" (Le Monde2 - 10 décembre 2005) -

Copyright © 2005-2020 PAFmag. All rights reserved.